Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Donald Trump invite le DJ Moby pour son inauguration

0

Alors que l’artiste new-yorkais écrivait une lettre ouverte au moment de l’élection de Donald Trump pour l’accuser d’être « le pire président que notre pays ait jamais connu », l’équipe du milliardaire a approché Moby afin d’assurer un set DJ le jour de son investiture à Washington. Présent ? Oui, si Donald Trump montre ses fiches d’impôts…

L’artiste n’a pas la langue dans sa poche

Moby, c’est l’artiste bourré de talent à forte personnalité. C’est aussi un homme à la fois vegan, activiste et démocrate qui, une fois sur ses platines, transforme même le bruit d’une porte qui grince en mélodie planante connue mondialement. Artiste engagé et grand défenseur des causes qui lui tiennent à cœur, Moby a toujours fait preuve de franchise sans se cacher. C’était notamment le cas lors de la présidence des Etats-Unis, lorsque l’artiste affichait clairement les couleurs démocrates aux côtés de la candidate Hillary Clinton.

Le new-yorkais n’avait, par ailleurs, pas hésité à exprimer son dédain envers le candidat républicain au travers d’une lettre ouverte publiée sur le site Billboard, lettre qui n’a pas manqué de faire grincer des dents les partisans du candidat et l’Amérique toute entière. En effet, alors que l’artiste avait déjà illustré ses pensées anti-Trump avec le titre « Donald is on your site » ou encore sur son compte Twitter, Moby n’a pas hésité à déclarer sa colère suite aux résultats de l’élection présidentielle qui montrait Trump comme gagnant. Lancée comme un véritable pavé dans la mare, la lettre de Moby intitulée « What the Fuck Is Wrong With You » qualifiait Donald Trump de « faible d’esprit misogyne et raciste » ou encore d’homme « qui a ruiné des entreprises ». Moby ne freine devant rien quand il s’agit de défendre ses opinions…

Sa réponse à Trump

Alors que plusieurs artistes comme Céline Dion ou encore Elton John ont fermement refusé de participer à l’investiture de Donald Trump à Washington le 20 janvier prochain, les équipes du candidat républicain n’ont pas fini d’essuyer des refus. Moby a cependant fait preuve de l’originalité qui le caractérise, en déclarant qu’il accepterait de se produire pour le futur président des Etats-Unis à condition que celui-ci « publie ses déclarations d’impôts ». Pas sûr que Donald Trump accepte, surtout quand on sait qu’il est le premier candidat à la présidence à refuser de publier ces documents.

Pour couronner le tout et pour rester dans le cynisme, Moby a partagé auprès du magazine BillBoard une playlist dans l’éventualité de sa participation à la cérémonie de Donald Trump. Les choix de l’artiste sont sensibles: hymnes politiques et morceaux revendicatifs, cocktail explosif qui risque de faire passer un bien mauvais moment au candidat et à ses partisans.

À propos de l’auteur

L'écriture a toujours été pour moi, une échappatoire. Fan cachée de reggae, je peux également écouter de la pop, du rock voire même du métal. Grande rêveuse à mes heures perdues, j'aime imaginer des scénarios improbables et romantiques sur des mélodies entraînantes.