Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Festival au Foin de La Rue 2017 : entre « éthique et éclectique »

0

En deux jours, la dix-huitième édition du festival « Au Foin De La Rue »  a attiré 16 000 festivaliers à Saint-Denis-de-Gastines dans la Mayenne. 1 100 bénévoles et 256 artistes, techniciens et intermittents. 

100% fait maison

Ceux qui ont déjà participé Au Foin De La Rue  savent que sa grande force est de réunir des spectateurs de tout âge. Eco-responsable et ouvert à tous représentent les maîtres mots du festival entièrement décoré à la « Mad Max ». Tout est réalisé par les habitants de la région, tous les matériaux utilisés sont récupérés et réhabilités.Au Foin De La Rue met en œuvre de nombreuses actions éco-responsables pour minimiser son impact sur l’environnement. « Bières, jus d’orange, vins, bœuf bourguignon et soupe à l’oignon bios, produits achetés en local, soda équitable, matériaux récupérés pour la déco, impressions sur du papier issu de forêts durablement gérées. » et tous les déchets sont triés et compostés.

retour-au-foin-de-la-rue-festival-2017

© Julia Bouchet

retour-au-foin-de-la-rue-festival-2017

© Julia Bouchet

Depuis sept ans, l’association Au Foin de la Rue est attaché à offrir l’accès à tous. Certains concerts sont chant-signés, les morceaux sur scène sont interprétés en langue des signes comme les concerts de Deluxe, Danakil ou Un air, deux familles. L’audio-description également, mise en place l’année dernière permet aux non-voyants ou aux aveugles d’avoir accès à l’univers des artistes sur scène, expliqués par des bénévoles.

« La spécificité de notre démarche est que nous n’avons exclu aucun des cinq champs du handicap : l’auditif, le visuel, le moteur, le psychique et le mental » explique Régis Brault, le responsable « accessibilité ».

Et n’oublions pas la programmation : Éclectique ! Les Beastie Boys des Balkans « Soviet Suprem », les trois coréens « Idiopate », le DJ « Wax Taylor », la rappeuse anglaise « Kate Tempest », les festifs « LA-33 », l’éléctro-soul britannique « Harleighblu »,  les prodiges de l’électro swing « Ginkgoa »….

(Propos recueillis par Julia Bouchet)

À propos de l’auteur

L'écriture a toujours été pour moi, une échappatoire. Fan cachée de reggae, je peux également écouter de la pop, du rock voire même du métal. Grande rêveuse à mes heures perdues, j'aime imaginer des scénarios improbables et romantiques sur des mélodies entraînantes.