Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Garorock dévoile ses premiers noms : let’s rock !

0

Le Festival Garorock, c’est plus de vingt années de scènes, toutes les unes plus denses que les autres. Cette année, pour sa 21e qui aura lieue du 30 juin au 2 juillet 2017, l’événement frappe fort. Découvrez les neuf premiers noms de la programmation, des têtes d’affiche qui annoncent la couleur d’un bel été à Marmande !

Quand le voile se lève sur M.I.A, Justice et Foals

Cette année, Garorock va enflammer l’Aquitaine de ses lives fougueux aux multiples talents, très attendus sur la scène musicale. Depuis 1997, l’événement a grandi, mûri, pour devenir aujourd’hui un grand cru du milieu. Au fil des années, ce sont des artistes de grands noms aux talents underground qui ont foulé les scènes du Garo, d’Iggy Pop à Cypress Hill. Aujourd’hui, le festival est désormais ancré dans le Panthéon français de sa catégorie, intégrant la liste des rendez-vous incontournables de l’été.

Pour sa 21e édition du 30 juin au 2 juillet 2017, Garorock a vu les choses en grand. Ce week-end, l’événement à dévoilé ses neuf premiers noms illustrant une programmation lourde de talents, de ceux qui font de la musique d’aujourd’hui une valeur sûre. Au coeur de la Plaine de la Filhole, vous pourrez donc croiser Justice et son nouvel album, le cocktail explosif Foals, la sulfureuse bad girl M.I.A, le MC’s Mac Miller, le rock décomplexé de F.F.F, la danoise MØ, Kungs et ses platines ou encore les Versaillais de Phoenix 

Le plus beau dans tout ça, c’est que le festival propose une offre spéciale Noël côté billet avec le « GaroPass 3 jours » à 110€ au lieu de 120€ ou à 100€ au lieu de 110€ (quantité limitée) jusqu’au 31 décembre.

Aucun doute, le prochain été au Garo promet de belles rencontres, du grand son, et des vibes à nous faire casser le dancefloor.

garorock-2017

 

À propos de l’auteur

J’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.