Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Mag-Lev Audio, la platine vinyle du futur

0

Mag-Lev Audio, c’est le petit nom technico de la nouvelle platine vinyle qui fait déjà des envieux. Et pour cause : tout droit arrivée du futur, elle repose sur le principe de la lévitation magnétique. C’est la grande classe du jour. 

Une nouvelle génération de platines

Le vinyle, c’est un objet qui ne prend pas une ride malgré le temps qui passe. Véritable âme du passé, il reste parmi les incontournables de plusieurs générations. Aujourd’hui, le voilà paré pour le futur, aux côtés d’une technologie qui nous transporte déjà : la lévitation magnétique. Le but de cette alliance ? Donner naissance à une platine en lévitation, Mag-Lev Audio. Le principe est simple, et clairement expliqué par les créateurs :

Vous l’allumez, placez votre disque et quand vous mettez le bras de lecture en position, les pieds sous le plateau se rétractent et le plateau commence à tourner en lévitation […] À la fin du morceau, le bras se lève tout seul et les pieds reviennent soutenir le plateau.

A l’origine de ce projet fou, une équipe de designers et d’ingénieurs slovènes. Avec cette idée presque irréelle, l’équipe a lancé sa campagne sur Kickstarter le mois dernier, récoltant en quelques jours 450 000€ de financement ! Un très beau départ qui donne l’envol au projet, dévoilant une première production de prototypes à partir de janvier.

Côté tarif, comptez seulement 1 300€. Une somme des plus raisonnables lorsque l’on connait les technologies dont le Mag-Lev Audio est équipé… Pour ceux qui souhaiteraient se procurer ce petit bijou, il faudra patienter jusqu’à l’été prochain, le temps pour l’équipe de produire sa version officielle.

le-mag-lev-audio-2

© Mag-Lev Audio

le-mag-lev-audio-1

© Mag-Lev Audio

le-mag-lev-audio-3

© Mag-Lev Audio

À propos de l’auteur

J’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.