Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Nicki Minaj reprend le trône avec Lil Wayne et Drake dans le clip « No Frauds »

0

Avec « No Frauds » Nicki Minaj s’est munie de ses plus beaux apparats. Un Clip bling-bling, glamour et blindé de rage. Entre diamants, couronnes et tenues affriolantes de royauté, la jeune femme balance avec aisance un ensemble de punchlines à destination de sa rivale Remy Ma avec qui, elle est en froid depuis quelques semaines déjà. Pour l’accompagner dans cette démarche, elle s’est offert la compagnie de Drake et Lil Wayne. 

Nicki Minaj rappelle à l’ordre ses sujets

Si en mars dernier, la sulfureuse américaine publiait trois morceaux inédits dont « No Frauds« , ce n’est qu’aujourd’hui qu’elle nous en dévoile le clip. Un morceau exquis où l’artiste s’attache à conclure ses comptes de façon claire et nette avec Remy Ma. À cette occasion, la rappeuse s’est offert une petite embardée en Angleterre et plus précisément à Londres. « No Frauds » ne met pas seulement en avant l’interprète féminine puisque nous retrouvons à ses côtés les acolytes : Lil Wayne et Drake. Comme à son habitude, la reine américaine ne déroge pas à la règle et c’est un clip mêlant glamour, sex-appeal et punchlines à gogo qu’elle nous livre.

« Pour être la reine du rap, tu dois vendre des albums ». 

Du genre cinglante Nicki Minaj clâme haut et fort sa suprématie dans la capitale royale par excellence. « No Frauds » réalisé par Benny Boom, c’est le parfait mélange entre paroles et appareillages « courtois ». Dotée d’une couronne (histoire de rappeler qui a le pouvoir en main) nous découvrons une Nicki Minaj costumée telle une princesse. Avec ses tenues renversantes, elle visite petit à petit les clubs de la ville en compagnie de Drake. Ce n’est que plus tard qu’elle part rejoindre Lil Wayne dans son royaume US (du fait que l’artiste n’a pas été autorisé à fouler le sol british…Mis à part çà, nous pouvons dire que le clip est vraiment très réussi !

Diamants, couronnes…la clip a comme des airs de royauté.

À propos de l’auteur

J’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.