Suivez toute l'actualité Musicale et bien plus encore ! Vivez votre passion... chaque jour !

Red Bull Dernier Mot, dénicheur du MC de demain

0

C’est un concours de taille. Le Red Bull Dernier mot s’apprête à ouvrir son ring pour une nouvelle édition. L’occasion parfaite de chausser ses plus grosses punchlines pour être élu MC de l’Hexagone.

Rappeurs, slameurs, plaideurs… Qui aura le dernier mot ?

Red Bull donne des ailes, mais pas que. A l’origine de bien des événements, la marque a trouvé un autre terrain de jeu pour son sponsoring. Cette année, le 18 novembre pour être exact, Red Bull vous donne rendez-vous au Bataclan de Paris pour assister à ce qui pourrait être apparenté à une des plus grandes scènes d’8 Miles. Précurseur d’un genre qu’elle veut nouveau en France, l’académie s’est lancée dans un concours de battle, le Red Bull Dernier Mot, visant à élire le meilleur MC de France. En quelques mots d’ailleurs, la baseline donne le ton :

Tout le monde sait parler, certains savent rimer, seuls les meilleurs savent improviser.

L’idée est simple : les candidats se retrouveront sur une scène à deux, pour un round verbal dont le thème ne leur sera dévoilé qu’une fois sur le ring. Pour se faire, un écran géant animé de mots ou d’images fera office de consignes, et le classique pile ou face sera de mise pour choisir celui ou celle qui lancera les hostilités. Ainsi, Red Bull Dernier Mot assure une improvisation totale aux compétiteurs, les poussant notamment dans leurs derniers retranchements pendant 60 à 120 secondes top chrono, selon les rounds. Pour les départager, un jury « impitoyable » composé de rappeurs de renom tels que Youssoupha, Deen Burbigo ou encore le maître de l’improvisation, Artik. Sans oublier évidemment, la marque de fabrique d’une vraie battle : un public digne de ce nom.

Red Bull Dernier Mot, c’est la rime sans filet, un croisement inédit entre le clash et l’improvisation – deux disciplines rarement réunies dans un seul et même contest.

Ouvert à tous, le concours n’a de frontières que ceux qui sortiront du lot, peu importe le credo : « rappeurs, slameurs, plaideurs, comédiens, menteurs, moqueurs ou freestylers mais avant tout beaux parleurs… ». Alors MC d’un jour, c’est peut être l’occasion ou jamais de devenir l’élu de toujours.

À propos de l’auteur

J’ai toujours aimé écrire. Comme j’ai toujours rêvé d’être dans cette foule, au festival de Woodstock, les pieds nus emportée par la musique et figée dans l’instant. J’aurais aimé vivre à l’époque « Gainsbarre »... J’écoute du Tame Impala et danse en culotte le matin quand je suis seule sur du Baxter Dury. C’est une raison pour me lever le matin. Après le café.